• Saintes Perpétue et Félicité

    Elles sont fêtées par les Eglises d’Orient le 1er février. Perpétue est une jeune patricienne, Félicité une jeune esclave. Elles avaient toutes deux demandé le baptême à l’évêque de Carthage.

  • Saint Jean de Dieu

    A huit ans, pour des raisons que l’on ignore, le petit Portugais Joao Ciudad fait une fugue et se retrouve vagabond sur les routes.

  • Saint Eloi

    Gallo-romain, « le bon saint Eloi » appartenait à une famille de paysans aisés qui travaillaient eux-mêmes leur domaine, à la différence de tant de grands propriétaires qui les faisaient cultiver par de nombreux esclaves.

  • Sainte Françoise Romaine

    A treize ans, parce qu’elle était de bonne noblesse romaine, elle dut épouser Lorenzo de Ponziani.

  • Sainte Marie-Eugénie Milleret

    Née à Metz le 25 août 1817, elle partagea son enfance entre l’hôtel particulier des Milleret de Brou et la vaste propriété de Preisch, aux frontières du Luxembourg, de l’Allemagne et de la France.

  • Saint Sophrone

    Patriarche de Jérusalem. Moine originaire de Damas, il visita inlassablement les monastères de Palestine et d’Egypte pour aviver leur ferveur.

  • Saint Pol de Léon

    Evêque et confesseur. Originaire de Grande-Bretagne, il vécut la vie érémitique dès l’âge de quinze ans.

  • Saints Rodrigue et Salomon

    Ils étaient trois frères vivant à Cordoue sous la domination arabe. Deux étaient chrétiens et le troisième était musulman. L’un des deux se prit de querelle avec le musulman.

  • Saint Grégoire de Nysse

    L’Eglise accueille dans ses martyrologes (livre des témoins, en grec : « marturos ») et dans ses synaxaires (en grec : « sunaxis », assemblée autour d’une personne) sa grand-mère, ses deux parents et cinq de ses frères et soeurs.

  • La conversion de Saint Paul

    Six ans après l’Ascension, l’Eglise reçoit du Christ une grâce particulière qui sera déterminante pour l’avenir.