Maison diocésaine Saint-François de Sales

Tract de présentation

Les Sœurs Salésiennes de la visitation forment une communauté belgo-congolaise qui assure accueil, prière commune et accompagnement spirituel. A la suite de St-François de Sales, elles veulent témoigner de l’Amour, de la bonté et de la douceur du Seigneur

La maison diocésaine dispose de:

⇒ 2 salles de réunion de 40 à 80 personnes équipées d’un vidéo-projecteur
⇒ 4 salles pour groupes de 10/12 personnes
⇒ 1 salle pour un groupe de 18/20 personnes
⇒ 1 chapelle de 200 places et 1 oratoire
⇒ 18 chambres: 7 à 1 lit; 11 à 2 lits, dont 2 pour personnes à mobilité réduite
⇒ 1 parc de 800 m2 / parking de 80 places
⇒ Wifi

La Maison a obtenu le Label Eglise Verte

DU MONASTÈRE DE LA VISITATION A LA MAISON DIOCÉSAINE SAINT-FRANCOIS DE SALES

Un peu d’histoire

Le monastère de la Visitation

L’ordre de la Visitation fut fondé en 1610 à Annecy par François de Sales (1567-1622) et Jeanne-Françoise Frémiot de Chantal (1572-1641) dans le vaste mouvement de créations d’ordres religieux du xviie siècle. Après leur expulsion par les lois anti-congréganistes de 1904, les Visitandines, comme d’autres religieux/religieuses ont quitté la France pour s’installer à Tournai. Le monastère du 61, rue Saint-Fuscien a été racheté par le diocèse pour y installer le Grand Séminaire. Il était admis que le monastère serait rendu aux sœurs dès que leur retour en France serait possible. On ne hâta pas de le faire et les Visitandines ne revinrent que très tardivement à Amiens, en 1939. Comprenant qu’elles ne pourraient récupérer leur ancien monastère, elles firent construire par l’architecte amiénois Guidée (le père d’une des dernières religieuses) le monastère du 384, rue St Fuscien alors en pleine campagne en cette fin des années 1930.

Occupé et vandalisé par les Allemands, il est toujours en chantier dans les années 1950 et en 1959 on organise une vente de charité pour « l’achèvement de la construction du couvent », qui dut être terminé peu après. L’église Sainte-Jeanne-de-Chantal et le chœur des religieuses sont achevés entre 1956 et 1960. Le 10 mai 1960, Mgr Stourm, évêque d’Amiens, bénit les bâtiments. La communauté compte alors vingt-quatre religieuses.

Le monastère est construit autour du cloître. L’église conventuelle est dédiée à sainte Jeanne de Chantal (il s’agit d’une église et non d’une chapelle). La nef était ouverte aux fidèles et servait de chapelle de secours (annexe de la paroisse Saint-Martin). Le chœur des religieuses était traditionnellement bâti  en retour d’équerre, empêchant ainsi les paroissiens de voir les religieuses ; une grille séparait ce chœur où étaient les stalles du sanctuaire (à l’emplacement de l’actuel sanctuaire). Le chœur des religieuses n’était pas entresolé comme aujourd’hui et s’élevait jusqu’à la grande salle du premier étage. Une tribune permettait aux religieuses infirmes ou malades d’assister aux offices depuis le premier étage : on distingue parfaitement l’ancien plancher dans la grande salle du premier étage.

 

Du centre spirituel St François de Sales…

Comme beaucoup d’autres congrégations les Visitandines voient leurs effectifs diminuer.
L’ordre de la Visitation lègue le bâtiment et le terrain au diocèse à condition que celui-ci en fasse un centre spirituel.

En 2002 : Sr Lucie-Thérèse, Marie-Odile et Marc LEROY sont appelés à être les premiers responsables du centre spirituel par Mgr Noyer.

Mai 2003 : au revoir à Mgr Noyer (et inauguration.. ou inauguration en septembre 2003 ??)  en présence son successeur Mgr Bouilleret  qui sera ordonné quelques jours plus tard…plantation d’un noyer près du grand Crucifix extérieur qui appartenait auparavant au College Ste Clotilde

Juillet 2004 : première retraite spirituelle.

Développement du centre qui accueille des groupes, des personnes en besoin d’écoute ; la communication sous ses différentes formes se développe pour le faire connaître.

 

Pendant toute la période 2003/2013, des journées, retraites, soirées spirituelles, sont prises en charge par divers intervenants. Les services diocésains se retrouvent régulièrement, des formations, comme la FLER, ont lieu. Les conseils, en particulier le Conseil diocésain de pastorale, se réunit ici.

Eté 2008 : Sr Lucie-Thérèse, Marc et Marie-Odile quittent leurs fonctions.

Un couple, Mr et Mme Vendeville, assure la fonction de directeurs quelques mois puis leur succède Xavier Touvet jusqu’en juillet 2009.

En 2008, l’abbé Pierre Saur, en retraite, devient le prêtre résident du centre. Il est rejoint, fin septembre 2009, par Sr Jeannine Harvengt qui arrive comme responsable du centre.

Pendant les dernières années du monastère les religieuses visitandines n’étaient plus que trois ; au décès de l’une d’elle, en janvier 2011, le monastère  de Paris (rue de Vaugirard), fondateur de celui d’Amiens, prit la décision de tout fermer. Une religieuse fut envoyée à Boulogne et une autre à la maison Saint-Joseph de Cagny.

 

…. A la maison diocésaine St François de Sales

2010/2011 : Mgr Bouilleret après avoir consulté les différents conseils et acteurs du diocèse décide la réunification des différents services dans l’ancien monastère.

Sr Claudine Delmée, alors supérieure générale des Salésiennes de la Visitation, décide avec son conseil de la constitution d’une communauté belgo-congolaise des sœurs salésiennes de la Visitation (diocèse de Tournai-Belgique) à Amiens. C’est effectif en avril 2011 !

Nouveauté depuis 2011 : neuvaine de prière préparatoire à la Pentecôte animée par différents groupes. Et aussi des conférences de Carême.

Septembre 2012, Donation Chatillon est nommé pour piloter le chantier et soutenir sr Jeannine dans l’organisation matérielle du centre.

Commencés en avril 2014, les travaux ont impliqué un cabinet d’architecture, deux bureaux d’étude un bureau de contrôle, 15 entreprises et des intervenants ponctuels.

« Comment concevoir, reconvertir un lieux qui a une histoire, un passé fort…. Une présence ?, » telle était la question à l’heure des premiers choix. Les espaces de qualité, les matériaux sont considérés comme éléments de vie du projet. Ainsi le cloître est l’espace structurant de la maison, la brique y est prédominante et la lumière accrochant les arches y est magnifique. Tout a été organisé pour ouvrir les lieux (bureaux, restaurants, et hall) sur le cloître et son jardin.

90% des fenêtres ont été changées, 40% de la couverture a été reprise,…. les 400m² du jardin du cloitre restent à retravailler.  En surface, cela représente :

– Evêché : 584m² de bureaux et 450m2  de circulation

– Services diocésains : 700m² de bureaux et 510m² de circulation

– Centre spirituel : 1100m² de chambres, circulation et salles de réunion

– Locaux communs : chapelle, restaurant, cafétéria, hall, librairie… 1100m²

15 mai 2014 : pause de la première pierre par Mgr Leborgne quelques semaines après son ordination.

Juillet 2015 : emménagement de l’évêché, des services pastoraux et administratifs, des pèlerinages picards, de l’ISFEC (Institut Supérieur de Formation de l’Enseignement Catholique, devenu depuis l’IPP Jacques Sevin) qui rejoignent le Centre spirituel et les résidents : la communauté des sœurs, le vicaire général et l’évêque.

MAISON DIOCÉSAINE SAINT FRANCOIS DE SALES
384, rue Saint-Fuscien
BP 43008
80030 AMIENS-CEDEX 1
03.22.71.46.00
accueil@diocese-amiens.com

LA LIBRAIRIE

La Librairie est membre du réseau   » Le monde de Théo « 

Patricia Pluquet vous accueille dans un espace lumineux situé à l’entrée de la Maison diocésaine St François de Sales

Horaires d’ouverture
Lundi de 13h30 à 17h30
Mardi et vendredi de 9h00 à 12h00 et de 13h30 à 17h30
jusqu’à 18h00 le jeudi

Contact:
librairie.adcra@diocese-amiens.com
03.22.71.46.05

LA BIBLIOTHEQUE

La bibliothèque est à la fois un salon de lecture et un espace de co-working

Située près de l’accueil et de la salle à manger, elle est à votre disposition pour travailler, emprunter des livres, conter avec des enfants, prendre un peu de repos lors d’une session.

Vous pouvez empruntez ou consulter sur place des livres, périodiques, revues comme: Christus,Prier, Le courrier Picard, La Croix, Panorama…

Ouverture au public:  le jeudi de 14h00 à 17h00

CONTACT

Philippe SAGUEZ
Directeur de la Maison diocésaine
384, rue St-Fuscien
BP 43008 80030 Amiens-cedex1
psaguez@diocese-amiens.com
03 22 71 46 00

Prier à la Maison Diocésaine

  • Eucharistie

Mardi: 7h30
Jeudi : 18h00
Vendredi 9h00

  • Adoration:
    Jeudi  à 17h00

LA CHARTE DE LA MAISON DIOCESAINE

La charte de la Maison Diocésaine dit la volonté de faire de ce lieu une maison priante, missionnaire, accueillante, fonctionnelle, fraternelle, partagée, et en devenir…
Lire la charte

ON VOUS EXPLIQUE LE LOGO DE LA MAISON

On vous explique le logo de la Maison diocésaine

La maison a obtenu le Label