Saint Marcellin (+413)

Quand les empereurs romains persécutaient les chrétiens, beaucoup sacrifièrent leur vie ou leur liberté pour la foi. Mais il y en eut, même des prêtres, qui renièrent le Christ, la mort dans l’âme sans doute, mais par peur ou par faiblesse de caractère. Quand revint la paix de l’Eglise, on se posa la question suivante : fallait-il réintégrer dans l’Eglise et dans le sacerdoce ceux qui avaient abjuré leur foi sous la menace ? Les donatistes (du nom de leur meneur, Donat) jugeaient que non. Quand l’Eglise choisit de faire miséricorde, ils firent sécession. Un siècle plus tard, la guerre civile entre catholiques et donatistes durait toujours dans la province d’Afrique. L’empereur Honorius chargea alors le légat impérial Marcellin d’organiser une conférence contradictoire entre les deux partis. C’était un homme très cultivé, et ce fut pour répondre à ses questions que saint Augustin écrivit plusieurs de ses ouvrages dont « De la rémission des péchés ». La conférence de 410 à Carthage, que Marcellin préside avec équité malgré les pressions, condamne les donatistes. Ils ne lui pardonneront pas. Peu après, ils accusèrent le fidèle fonctionnaire romain de complot contre l’empereur. Malgré les interventions de saint Augustin, son ami, qui lui dédie « La Cité de Dieu », le légat sera exécuté à Carthage en 413.

Probité de mœurs, fidélité en amitié, zèle pour la doctrine, sincérité en matière religieuse, chasteté en son ménage, retenue dans l’exercice de la justice, patience envers ses ennemis, affabilité envers ses amis, promptitude à rendre service, retenue dans ses requêtes, amour des bonnes actions et douleur devant les péchés : voilà quelles étaient ses qualités.

(Saint Augustin – Eloge funèbre de saint Marcellin)

Le saint du jour présenté aujourd'hui est l'un des saints choisi parmi ceux proposés par l'Église. Chaque jour, l'Église honore plusieurs saints et bienheureux : ceux du calendrier romain (sanctoral romain), ceux des calendriers diocésains et ceux du calendrier des églises orientales (synaxaire).