« Je suis la servante du Seigneur, qu’il me soit fait selon ta parole » Luc 1,38

« Je suis la servante du Seigneur, qu’il me soit fait selon ta parole »

Merci Marie ! En disant « OUI » à l’Ange Gabriel tu t’en remets à la volonté du Père, sans réserve, sans conditions et sans comprendre. Tu manifestes ta confiance en la fidélité de Dieu à son alliance, ta certitude qu’il ne peut pas te refuser les forces dont tu as besoin pour vivre ce qu’il te propose.

Pourtant, il va te falloir convaincre Joseph que ce qui vous arrive vient de Dieu pour votre bien, celui du peuple élu et de l’humanité toute entière. Vous allez apprendre à vivre autrement, à penser autrement vos projets et même, sans doute, votre manière de voir et de vivre votre foi et votre religion.

Tu t’engages résolument sur le chemin d’une véritable ‘révolution’, celui d’une conversion radicale et durable. Or, il va te falloir une trentaine d’années et la résurrection de Jésus pour que tu puisses, enfin, comprendre et ‘voir’ la pleine réalisation de la promesse de Dieu, annoncée par l’ange.

Oui, Marie, merci à toi, mère de Dieu et mère des hommes : tu nous montres la route pour poursuivre, avec le Christ et toi-même pour guides et protecteurs.

J’ai la conviction que les décisions, invitations et chantiers, issus du travail de l’Esprit dans notre diocèse, depuis un an, sont bien la Parole de Dieu adressée à « l’Eglise qui est à Amiens ».

Et toi Marie de dire : « qu’il me soit fait selon ta parole ». Merci à toi, Marie, pour la simplicité extraordinaire de ta réponse faite à toutes ces annonces de l’Ange, comme le petit Samuel qui avait su dire : « Parle, Seigneur, ton serviteur écoute ».

Il est clair que le mot « servante » n’évoque pas la servilité, mais la libre disponibilité au projet de Dieu. Il suffit, comme toi Marie, de dire : « Oui » car « Rien n’est impossible à Dieu ». Oui : « A Dieu, tout est possible, avec le consentement des hommes, comme tu en es, Marie, le prototype le plus achevé.

Mais suis-je prêt à une telle confiance ? En te reconnaissant « servante du Seigneur » tu nous rappelles qu’au jour de notre baptême, nous avons reçu le titre de « saint ou de sainte de Dieu ». Dieu lui-même, nous a dit : « tu es mon fils, ma fille, bien aimé(e), en toi je mets tout mon amour ». Pour pouvoir, comme l’écrit notre évêque, « renouveler notre fiat », accueille Marie notre prière :

« Marie, je crois que ton secret, c’est la confiance ; certains l’appellent la foi et d’autres l’espérance, certains disent le courage et d’autres la fidélité. Marie, dis à ton fils que nous avons tellement besoin de cette confiance ! »

Père Dominique Marie Dupré

« Je crois que ton secret c’est la confiance! «