Evelyne, Aumônier d’hôpital : « Porter l’amour du Christ à ceux qui souffrent »

Rencontre avec Evelyne, Aumônier au Centre Hospitalier d’Amiens.

Evelyne habite à Abbeville. Professeur de mathématiques, actuellement en disponibilité de l’éducation nationale, cette mère de deux enfant vient de rejoindre l’équipe de l’Aumônerie.

Comment avez-vous rejoint cette équipe?

En rentrant de la messe j’ai vu une annonce sur la feuille dominicale de la paroisse. Pendant la semaine j’y ai beaucoup pensé cette mission au sein de l’aumônerie de l’hôpital m’attirait mais je ne savais pas vraiment si j’avais toutes les qualités requises!

La semaine suivante l’annonce figurait encore sur la feuille de messe, j’y ai vu comme un clin d’œil , un appel du Seigneur.  je me suis décidée à contacter le service de la pastorale de la santé en me disant intérieurement je me lance… je plonge !

Racontez-nous vos premiers pas…

Ma première visite a été très éprouvante… je me souviens d’un mari qui était près  de son épouse en fin de vie : il faisait le récit de leur amour, parlait d’elle avec beaucoup de tendresse… J’avais tellement de peine pour eux et je me sentais si proche de leur histoire.

En sortant l’aumônier qui m’accompagnait m’a rassurée: l’empathie, la révolte, la peine sont présents et c’est normal; il faut juste les apprivoiser et ne pas se laisser  submerger pour avoir la force de trouver les mots qui consolent et ne pas avoir peur quand ils ne viennent pas…

Qu’avez-vous découvert dans cette mission…

Quand je rencontre les familles en deuil, le récit qu’elles livrent sur le défunt se transforme en scènes de vie et c’est ce que j’essaie de transmettre le jour de la célébration des obsèques. Cet  appel à la VIE est pour moi une révélation lumineuse!

Quand je visite ou accompagne les derniers instants d’une vie qu’elle soit brève (enfant ou jeune adulte) ou plus longue,  je n’occulte pas la mort mais je prie et je rends grâce pour les instants de vie qu’elles ont su partager autour d’elles.

Avez-vous un rituel avant les visites?

Je prie avant chaque rencontre, j’invoque l’Esprit-Saint pour qu’il me donne cette force d’amour pour consoler et porter l’amour du Christ auprès de ceux qui souffrent.

 

Propos recueillis par Nelly Berneaux

L’aumônerie des établissements de santé est à la fois un service d’Eglise et un service de l’hôpital. Les aumôniers et les membres d’aumônerie ont la charge d’assurer, dans ces établissements, le service du culte auquel ils appartiennent et d’assister les patients qui en font la demande par eux-mêmes ou par l’intermédiaire de leur famille.

L’aumônerie est présente sur le CHU d’Amiens, les hôpitaux périphériques comme Péronne, Albert, Doullens, Abbeville, Ham, Montdidier-Roye, dans les cliniques et les maisons de retraite de tout le département (diocèse).

Cette année, 8000 patients ont été accompagnés spirituellement ou visités, nous avons reçu environ 100 familles en deuil pour les aider à préparer les obsèques d’un de leur proche
Plus de1000 communions portées à nos frères et sœurs…

Prière avant la visite aux Malades
Seigneur Jésus, aux jours de ta vie terrestre
Tu as été le visage de la tendresse de Dieu parmi les hommes.
Maintenant que tu es invisible à nos yeux,
c’est à nous, tes disciples,
de montrer ton Visage de lumière.

A l’heure où tu m’envoies vers les malades,
je t’adresse cette prière :

Habite-moi, Seigneur Jésus, efface-moi en Toi :
rends-moi transparent à Ta présence,
et apprends-moi à être le sourire de Ta bonté ;
car à travers moi,
c’est Toi qu’au fond d’eux-mêmes ils peuvent rencontrer.
Inspire-moi constamment l’attitude à prendre,
les paroles à dire et les silences à observer.

Apprends-moi à les écouter sans les interrompre.
Aide-moi à oser leur tenir la main.
Alors je serai pour eux un chemin qui conduit vers Toi.
Amen