!function(f,b,e,v,n,t,s) {if(f.fbq)return;n=f.fbq=function(){n.callMethod? n.callMethod.apply(n,arguments):n.queue.push(arguments)}; if(!f._fbq)f._fbq=n;n.push=n;n.loaded=!0;n.version='2.0'; n.queue=[];t=b.createElement(e);t.async=!0; t.src=v;s=b.getElementsByTagName(e)[0]; s.parentNode.insertBefore(t,s)}(window, document,'script', 'https://connect.facebook.net/en_US/fbevents.js'); fbq('init', '2059990530711387'); fbq('track', 'PageView');

Rencontre de la Mission Ouvrière « Il est où le bonheur? »

Il est où le bonheur ?
Le bonheur ça se vit, ça se partage …
C‘est ce que nous avons recherché ensemble, enfant, jeunes et adultes le samedi 7 décembre.

Et si on prenait le contre pied des Béatitudes laissées par Jésus ? (d’après un texte du Père Joseph Faucoup : Les Béatitudes de notre temps)

  • Heureux les riches…. Ceux qui ont de l’argent, qui peuvent tout se payer.
    Mais non dit Jésus : « Heureux les pauvres »… Non pas ceux qui baignent dans la misère car l’homme n’est pas fait pour la misère » – mais heureux ceux qui sont ouverts à leurs frères et qui ont un intense désir de Dieu.
  • Heureux ceux qui rient, ceux qui en profitent, qui s’en tirent toujours.
    Mais non dit Jésus : « Heureux ceux qui pleurent». Non pas les pleurnichards, mais ceux qui par amour ont de la peine.
    Le sang de Dieu coule dans leurs veines.
  • Heureux les violents, les forts en gueules, ceux qui écrasent et savent se servir de leurs poings.
    Mais non dit Jésus : « Heureux les doux »…
    Non pas les molassons, mais ceux qui pour la paix donnent leur vie. Le Fils de Dieu est leur ami.

Heureux ceux qui trichent, qui ont toujours certains d’avoir raison.
Mais non dit Jésus : « Heureux ceux qui ont faim et soif de justice ».
Ceux qui se font les serviteurs des autres : le cœur de Dieu leur est offert.

  • Heureux ceux qui rendent coup pour coup, gardent rancune et sont fâchés à jamais…
    Mais non dit Jésus : « Heureux les miséricordieux »
    Ceux qui savent pardonner : ils n’oublient pas ceux qui les ont fait souffrir mais sont capables de les porter dans leur cœur, de mieux les comprendre, de les accompagner. Dieu aussi les accompagne .
  • Heureux qui aiment bien semer la dispute, chercher des histoires à tout le monde,
    Mais non dit Jésus : « Heureux les artisans de paix »
    Ceux qui désirent construire l’unité dans le respect des différences. Faire un avec ses frères, c’est vouloir vivre de la vie de Dieu.

En atelier, nous avons pu échanger sur notre vie, comment nous ouvrons notre cœur aux autres, comment nous partageons avec les autres, comment nous faisons avancer la justice pour bâtir un monde meilleur.

mission ouvriere

Les échanges au sein de chaque groupe ont permis de construire un
couplet à la chanson : « Il est où l’bonheur, Il est où ? »

Le bonheur, c’est aimer sans attendre
La famille, les copains, c’est aimer et être aimé
l’amitié, les copains, plein de bonheur à prendre,
Vivre avec les autres, recevoir et tout donner.
Le bonheur, ça commence par des petites choses
prendre le temps, écouter, faire ensemble,
c’est faire, aider, faut que tu Oses !
Accueillir, échanger, accompagner pour résoudre les problèmes.
Le bonheur est là quand on se soutient
quand on prend le temps de manger ensemble, se visiter
se dépasser pour réussie, ou créer des liens
découvrir des choses, des gens, des merveilles, des beautés.
Le bonheur se vit ensemble,
qu’on soit différent ou qu’on se ressemble
avoir un travail, se sentir utile, être reconnu
Avoir des projets perso, mais aussi ensemble.
Chacun a sa valeur, sa place comme le dit Jésus.
Le bonheur, c’est réussir, se dépasser, vaincre ses peurs
passer du bon temps avec les autres, les amis
Vivre à fond l’échange, apporter et mettre en valeur
Ce que l’autre est capable de faire grandir en lui.