Méditation pour le Mardi Saint

Mardi Saint : En marche vers le salut !

 

La Semaine Sainte commémore la passion du Christ et culmine avec Pâques. Les textes de la liturgie nous rapprochent de Jérusalem où Jésus va vaincre le péché et même la mort afin de nous réconcilier avec Dieu son Père. Et les textes sacrés de ce mardi saint, surtout l’évangile (Jn 13, 21-38), nous orientent vers cet accomplissement avec la trahison de Judas : « l’un de vous me livrera » et le triple reniement de Pierre : « le coq ne chantera pas avant que tu m’aies renié trois fois. »

Rejeté ainsi par les siens (Jn 1,11) Jésus révèle ouvertement sa souffrance à venir et sa mort tragique sur la croix. Face à cette heure sombre de sa vie, Jésus ne se dérobe pas ; il reste confiant et donne librement sa vie pour les péchés du monde.

L’attitude de Judas et de Pierre est une leçon pour nous qui cherchons à suivre Jésus. Si nous ne sommes pas humbles, si nous ne nous appuyons pas sur la grâce de Dieu mais sur nos seules forces, nous sommes capables d’être des Judas ; nous sommes capables de trahir Jésus, de le livrer ou de le renier comme Pierre à travers nos actes et gestes quotidiens.

Chacun de nous a quelque chose de Judas, de Pierre en lui que nous devrons combattre à la lumière de la foi.

Mais malgré nos égarements, l’amour de Jésus rayonne à travers l’obscurité de nos péchés. La miséricorde du Seigneur est infinie. Rien ne peut l’altérer, même pas nos trahisons, nos reniements. Gardons toujours cette espérance et la confiance en sa miséricorde qui ouvre et transforme nos cœurs. Sur la croix, le Christ tend les bras à tous. Nul n’est donc exclu du salut par la croix !