Le 11 mars, c’est la mi-carême… Je fais une petite pause!

Jeudi  11 mars, c’est la mi-Carême: Repères sur cette petite pause gourmande …

Comme son nom l’indique, la mi-Carême marque la moitié du Carême, mais rien dans le calendrier liturgique n’indique cette mi-temps. Les oraisons du jour gardent la même tonalité que celles des jours qui l’entourent. « Que tes serviteurs se purifient dans la pénitence et s’appliquent à faire ce qui est bon… » dit l’oraison d’ouverture de la messe. Seule l’antienne d’ouverture porte la marque d’une joie particulière ; celle de celui qui cherche le Seigneur de toute sa force. Ainsi est donné l’axe de la vraie joie, celle qui consiste à « imiter la charité du Christ qui a donné sa vie par amour pour le monde. »

Alors pourquoi les crêpes, les bugnes et autres traditions culinaires festives viennent-elles agrémenter ce jour ? La logique du bon sens économique ! Le Carême est un temps de jeûne et les générations passées prenaient très au sérieux cet aspect particulier. Même les œufs étaient interdits. Mais les œufs ne se conservent guère plus de vingt jours, c’est-à-dire la moitié de quarante. C’est pour ne pas perdre cette denrée précieuse pour beaucoup, qu’on l’utilisait sous toutes les formes possibles.

De la même manière, c’est pour vider les réserves qu’on fait des crêpes pour le Mardi gras. Après la mi-Carême, on attend à nouveau vingt jours pour sortir, décorés de joie pascale, les œufs gardés en réserve.

Ingrédients

  • 500 g de farine
  • 5 oeufs
  • 35 g de sucre
  • 150 g de beurre fondu
  • 1 pincée de sel
  • Le zeste d’un citron
  • Eau de fleur d’oranger

 Recette pas à pas

Dans le bol de votre robot mélangez tous les ingrédients ensemble. Formez une boule avec la pâte et laissez la reposer au frais au moins pendant une heure. Si c’est plus c’est mieux. Faites chauffer une poêle avec 2 à 3 cm d’huile d’arachide dans le fond.

Etalez la pâte le plus finement possible. Les bugnes ont été réussies lorsque la pâte était quasiment translucide. Découpez des rectangles de pâte et plongez les dans l’huile chaude. Quand les bugnes sont bien dorées sortez-les et déposez-les sur du papier absorbant. Répétez l’opération jusqu’à épuisement de la pâte.

Quand les bugnes sont froides saupoudrez-les de sucre glace et préparez-vous à retomber en enfance.