Partage de la Parole de Dieu du Dimanche 27 Septembre avec les FMP

Accorder ses paroles et ses actes

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là,
Jésus disait aux grands prêtres et aux anciens du peuple :
    « Quel est votre avis ?
Un homme avait deux fils.
Il vint trouver le premier et lui dit :
‘Mon enfant, va travailler aujourd’hui à la vigne.’
    Celui-ci répondit : ‘Je ne veux pas.’
Mais ensuite, s’étant repenti, il y alla.
    Puis le père alla trouver le second et lui parla de la même manière.
Celui-ci répondit : ‘Oui, Seigneur !’
et il n’y alla pas.
    Lequel des deux a fait la volonté du père ? »
Ils lui répondent :
« Le premier. »

Jésus leur dit :
« Amen, je vous le déclare :
les publicains et les prostituées
vous précèdent dans le royaume de Dieu.
    Car Jean le Baptiste est venu à vous sur le chemin de la justice,
et vous n’avez pas cru à sa parole ;
mais les publicains et les prostituées y ont cru.
Tandis que vous, après avoir vu cela,
vous ne vous êtes même pas repentis plus tard
pour croire à sa parole. »

Commentaire

 

Jésus ne s’adresse pas à ses disciples, comme nous pourrions le croire : il s’adresse aux chefs religieux juifs, dans le Temple. C’est à eux qu’il raconte cette histoire, dans un contexte polémique.

Et si Jésus avait voulu mettre le doigt sur le point faible de ces chefs religieux ? Si leur réponse les condamnait d’office, non parce qu’ils auraient choisi la mauvaise réponse, mais parce qu’il n’y a pas de bonne réponse ? Si la bonne réponse, c’était justement de s’abstenir de donner une réponse ?  De s’abstenir de choisir entre un fils qui manque d’enthousiasme et un fils qui ne tient pas sa parole ? Si ce qui condamnait ces chefs religieux, ce n’était pas le fait de prendre parti pour l’un ou pour l’autre des deux fils, mais le simple fait d’accepter l’idée qu’il pourrait y avoir une réponse à cette question, le simple fait d’accepter l’idée qu’on puisse dissocier les paroles et les actes ? Parce que c’est bien ce que font ces deux fils. Or les chefs religieux et les pharisiens étaient passés maîtres dans l’art de dissocier les paroles et les actes, et dissocier les paroles et les actes porte un nom : cela s’appelle être hypocrite.

Même si l’attitude du premier fils, qui dit d’abord non, puis fait ce que son père lui a demandé, paraît préférable à celle du second fils, remarquons que le père ne complimente aucun des deux fils. Il reste vis-à-vis d’eux dans une neutralité absolue. Quant à Jésus, il se contente de poser la question : Lequel des deux a fait la volonté du père ? Mais il n’y répond pas lui-même.

Il faut bien reconnaître qu’aucun des deux fils n’a une attitude satisfaisante. Dans les deux cas, la vigne reste, au moins pendant un temps, sans personne pour s’en occuper. Et s’il en est ainsi, c’est justement parce que ni l’un ni l’autre n’a l’attitude d’un fils, ni l’un ni l’autre ne s’inscrit dans une relation filiale, ni l’un ni l’autre ne se reconnaît dans une relation de confiance à vis-à-vis de son père.

Et la conséquence, c’est que ni l’un ni l’autre n’arrive à mettre en conformité ce qu’il dit avec ce qu’il fait. Il y a contradiction, absence de cohérence, entre les paroles et les actes.

Nous le voyons, malgré les apparences, cette histoire des deux fils n’a pas ce côté moralisateur que nous avons pensé voir. Elle veut nous montrer au contraire que Dieu a voulu établir avec nous une relation filiale. La relation d’un père avec ses enfants. Alors une confiance pourra s’établir, alors notre oui pourra être un oui véritable, plein et entier.

 

Questions

. Qu’est ce qui me marque, me dérange, me touche dans cet évangile ?

. Lequel des deux fils je suis plutôt ? Les deux selon les moments et les circonstances ?

. Comment cet évangile peut m’aider à grandir dans ma relation au Père ? M’aider à vivre en enfant de Dieu ?

. Je retiens quoi pour nourrir ma prière et ma vie ?

Ta Parole, un cadeau…

Oser dire ce que nous avons vécu, c’est un véritable cadeau pour tous !

Pour cela, il nous semble essentiel de recueillir les témoignages d’initiatives que nous avons pu prendre.Pour vous aider, nous vous proposons quelques questions.

Prenez quelques minutes pour répondre … 

Pour recevoir l’Evangile du Dimanche dans votre boite mail, inscrivez-vous ! fmp@diocese-amiens.com

Approfondir votre lecture

  • Départ de l’abbé Noël

    Dimanche 19 août en l’église de Friville Escarbotin, c’est avec beaucoup d’émotion que nous avons dit « au revoir » à l’abbé Noël Vanderlynden. Après douze années passées à nos côtés, il va rejoindre les paroisses d’Abbeville et de st Riquier en tant que prêtre auxiliaire. Entouré de son confrère le père Christian Debièvre et de ses […]

  • La Vallée d’Avre porte de Versailles pour se plonger dans un très beau spectacle sur Jésus

    Le vendredi 17 Novembre, un car complet, c’est à dire 53 personnes, a osé descendre de notre beau secteur vallée d’Avre jusque dans la capitale pour se plonger dans la nouvelle fresque musicale sur Jésus.

  • Les visites Pastorales

    Le droit canon stipule que l’évêque est tenu d’effectuer régulièrement une visite pastorale des réalités de son diocèse. Un évêque qui arrive dans un diocèse est invité à prendre la mesure de son diocèse en le visitant, en se mettant à l’écoute des personnes et des réalités du terrain. C’est ainsi pour l’évêque l’occasion de […]

  • L’égalité pour tous – Février 2015

    Qu’entend-on par égalité ? Il en va ainsi du langage des hommes : nous employons les mêmes mots mais nous ne les chargeons pas toujours du même sens et des mêmes expériences. Alors je vous propose quelques réflexions sur ce sujet, d’une grande actualité me semble-t-il. J’affirme, avec beaucoup d’hommes et de femmes de bonne […]

  • Soeur Marie-Ange

    Sœur Marie-Ange de la communauté des religieuses augustines à Abbeville De parents inconnus, j’ai été élevée par une famille d’accueil dans un milieu n’ayant pas d’enfants, un milieu minier, simple, indifférent à la religion. A l’âge de 7 ans j’ai été intriguée par mes compagnes d’école qui passaient tous les jeudis devant la maison à […]

  • Sœur Marie-Luc

    Sœur Marie-Luc Un sourire au service de l’Eglise Dans l’ancien presbytère de bernaville où elle vit en communauté avec une autre religieuse de sa congrégation, la sainte-famille, sœur marie-luc nous ouvre ses portes et son cœur. Elle a gardé la spontanéité et le sourire de ses 20 ans ! Il faut dire que Sœur Marie-Luc […]

  • Monseigneur Olivier Leborgne

    Monseigneur Olivier Leborgne «Notre diocèse a de vrais défis d’avenir» Père évêque, cela fait bientôt un an que vous êtes dans notre diocèse, quel regard portez-vous sur lui ? Je suis émerveillé ! Dans toutes les personnes que je rencontre, je découvre des richesses et des ressources insoupçonnées. Cela rayonne ! J’aime ce diocèse, il […]

  • Corps, solitude et espérance – Mars 2015

    « Mais le sanctuaire dont il parlait, c’était son corps. » Jésus, dans le passage de l’Évangile de Jean que nous entendions le troisième dimanche de carême, venait de chasser les marchands du temple : « Ne faites pas de la maison de mon Père une maison de commerce ! » Il déclara : « […]

  • Ordination de Monseigneur Olivier LEBORGNE

    Vous étiez 4500 le 6 Avril 2014 dans la cathédrale d’Amiens pour assister à l’ordination de Monseigneur Olivier LEBORGNE… Retour en vidéo sur cette fête diocésaine…

  • Maintenant, chers catéchumènes, je m’adresse à vous!

    Le 22 février, 35 catéchumènes ont été appelés à Amiens par le Père Evêque. Lors de cette célébration des appels décisifs, Mgr Leborgne a commencé par dialoguer avec les accompagnateurs qui ont répondu positivement à ses questions : Ces catéchumènes ont-ils été fidèles à écouter la Parole de Dieu annoncée par l’Eglise ? Ont-ils commencé […]

  • Tous frères et soeurs en Christ !

    Dimanche 28 septembre, les alentours de la cathédrale se sont animés d’une cinquantaine de stand. Paroisses, mouvements, services… se sont mobilisés pour faire de cette journée un temps de rencontre, de découverte, d’échange, d’accueil et de prière fraternels. La célébration de l’après-midi, présidée par Mgr Olivier Leborgne, a ensuite rassemblé plus de 2000 personnes. « […]

  • Echos de la fête du Pardon des paroisses d’Amiens

    Samedi 14 mars Affluence inhabituelle place des Provinces à Etouvie. Sur le même espace l’église saint Paul, la salle municipale des provinces, un gymnase et la mosquée. 15h un accueil à la porte de l’église Beaucoup de collégiens pour qui cette rencontre était un temps fort de leur programme d’aumônerie et leurs accompagnateurs. Une proposition […]