Partage de la Parole de Dieu du Dimanche 16 Août avec les FMP

Évangile selon St-Matthieu 15, 21-28

 

En ce temps-là, partant de Génésareth,
Jésus se retira dans la région de Tyr et de Sidon.
Voici qu’une Cananéenne, venue de ces territoires, disait en criant :
« Prends pitié de moi, Seigneur, fils de David !
Ma fille est tourmentée par un démon. »
Mais il ne lui répondit pas un mot.
Les disciples s’approchèrent pour lui demander :
« Renvoie-la, car elle nous poursuit de ses cris ! »
Jésus répondit :
« Je n’ai été envoyé qu’aux brebis perdues de la maison d’Israël. »
Mais elle vint se prosterner devant lui en disant :
« Seigneur, viens à mon secours ! »
Il répondit :
« Il n’est pas bien de prendre le pain des enfants et de le jeter aux petits chiens. »
Elle reprit :
« Oui, Seigneur ; mais justement, les petits chiens mangent les miettes qui tombent de la table de leurs maîtres. »
Jésus répondit :
« Femme, grande est ta foi, que tout se passe pour toi comme tu le veux ! »
Et, à l’heure même, sa fille fut guérie.

 

Commentaire

 

Aujourd’hui, serait-elle journaliste à Libé, ou militante féministe, ou mendiante à la porte d’une église, ou aide-soignante debout tous les matins à 5h ? En tout cas, elle est maman. C’est une païenne, une étrangère. Elle a appris que Jésus était là, alors elle se précipite. C’est qu’elle a une fille malade à la maison, et les médecins lui ont dit qu’ils ne pouvaient plus rien… ça vient peut-être d’un esprit impur, un démon ou une malédiction… Avec ça, on est bien avancés… Comme il paraît que cet homme a déjà guéri des gens, après tout, on ne risque rien à essayer. On dit même que ce serait le Messie ? Alors là, elle n’hésite plus, elle fonce.

Trois fois, elle est rembarrée.

  • par le silence de Jésus : « Il ne lui répondit pas un mot. »
  • comme elle continue à causer et que les disciples attirent son attention sur elle, elle est repoussée par cette réflexion sur les brebis perdues d’Israël. Sous-entendu, elle n’est pas prioritaire… Vous connaissez ça : « Rappelez la semaine prochaine »
  • et encore une fois, par une leçon de morale, alors qu’elle se prosterne ! « Il n’est pas bien de prendre le pain des enfants et de le jeter aux petits chiens ». L’expression est traditionnelle chez les Juifs qui considéraient les incroyants comme des chiens. Vous savez, on en a des traces quand les gens réclament un deuil religieux même s’ils ne sont pas chrétiens : « on ne veut pas qu’il soit enterré comme un chien ».

Ces réponses de Jésus restent fidèles à un système d’opposition classique : enfant/chien, dedans/dehors, croyant/incroyant… Il ne faut pas mélanger les genres…

Eh bien, elle ne se laisse jamais décourager. Il y avait pourtant de quoi, mais elle est tenace ; elle trouve la faille de cette logique exclusiviste, elle reprend l’image de Jésus à son avantage : il y a des miettes qui tombent de la table ! « Les petits chiens mangent les miettes ». Pas à la place des enfants… Mais en plus.

Elle ne cède pas. Elle refuse d’être cloisonnée dans son statut ou son histoire. Elle s’appuie sur la générosité de Dieu, a t-elle pressenti que Jésus ne fera pas de différence entre les personnes, que c’est plus un homme ouvert et bienveillant qu’un homme arc-bouté sur les principes ? Le refus de la femme d’être exclue ne repose pas sur une revendication identitaire, mais sur sa foi en l’existence de miettes encore disponibles pour l’étranger. Jésus ne s’est pas trompé : c’est la foi de cette femme qui permet la guérison de sa fille. Volonté et confiance peuvent triompher de tous les héritages…

Dieu est donc sensible. Vulnérable aux cris de la détresse humaine. Emerveillé par la confiance qu’on peut lui faire. Il est bien venu « abattre le mur de la séparation entre juifs et païens » comme l’écrira Paul (Ep 2). Le système d’opposition n’est pas verrouillé, les frontières ne sont pas étanches. Personne n’est identifié, « défini », de façon statique, immuable, figée. Je suis multiple. Je peux donc chercher ce qui rassemble : ici, la foi en Jésus, la confiance en lui… sont partagées par tous !

L’humilité et la confiance de cette femme aiguisent une pointe polémique à cette page d’Evangile. C’est l’étranger (« chien ») qui s’inscrit maintenant dans la suite de Jésus. L’ouverture de la frontière qui séparait les disciples et la Cananéenne, les « enfants » et les « chiens », le pur et l’impur… brouille les catégories qui identifient sous des étiquettes. L’esprit impur a quitté la fillette ; la terre païenne figurée par la femme s’intègre à la géographie du Royaume, qui dans son projet final ne connaît pas de frontières.

Questions

  • Quelles frontières habitent mon paysage mental ? Géographie, sexe, religion, argent… Je les identifie, je questionne leur pertinence.
  • Qu’est-ce que j’entends comme « cris » de personnes qui souffrent ?
  • Est-ce que je fais confiance absolue à Dieu, comme la Cananéenne à Jésus ?
  • Où en suis-je de ma prière en tant que parole audacieuse, amoureuse, confiante que j’adresse à Dieu ?
  • Est-ce que la foi des autres, cathos ou non, parfois me stimule, m’émerveille, m’enseigne ?
  • Comment est-ce que j’agis comme « catholique », c’est-à-dire comme « universel »? Qu’est-ce que je fais concrètement pour abattre les murs, les séparations ?

Ta Parole, un cadeau…

Oser dire ce que nous avons vécu, c’est un véritable cadeau pour tous !

Pour cela, il nous semble essentiel de recueillir les témoignages d’initiatives que nous avons pu prendre.Pour vous aider, nous vous proposons quelques questions.

Prenez quelques minutes pour répondre … 

Pour recevoir l’Evangile du Dimanche dans votre boite mail, inscrivez-vous ! fmp@diocese-amiens.com

Approfondir votre lecture

  • Départ de l’abbé Noël

    Dimanche 19 août en l’église de Friville Escarbotin, c’est avec beaucoup d’émotion que nous avons dit « au revoir » à l’abbé Noël Vanderlynden. Après douze années passées à nos côtés, il va rejoindre les paroisses d’Abbeville et de st Riquier en tant que prêtre auxiliaire. Entouré de son confrère le père Christian Debièvre et de ses […]

  • La Vallée d’Avre porte de Versailles pour se plonger dans un très beau spectacle sur Jésus

    Le vendredi 17 Novembre, un car complet, c’est à dire 53 personnes, a osé descendre de notre beau secteur vallée d’Avre jusque dans la capitale pour se plonger dans la nouvelle fresque musicale sur Jésus.

  • Les visites Pastorales

    Le droit canon stipule que l’évêque est tenu d’effectuer régulièrement une visite pastorale des réalités de son diocèse. Un évêque qui arrive dans un diocèse est invité à prendre la mesure de son diocèse en le visitant, en se mettant à l’écoute des personnes et des réalités du terrain. C’est ainsi pour l’évêque l’occasion de […]

  • L’égalité pour tous – Février 2015

    Qu’entend-on par égalité ? Il en va ainsi du langage des hommes : nous employons les mêmes mots mais nous ne les chargeons pas toujours du même sens et des mêmes expériences. Alors je vous propose quelques réflexions sur ce sujet, d’une grande actualité me semble-t-il. J’affirme, avec beaucoup d’hommes et de femmes de bonne […]

  • Soeur Marie-Ange

    Sœur Marie-Ange de la communauté des religieuses augustines à Abbeville De parents inconnus, j’ai été élevée par une famille d’accueil dans un milieu n’ayant pas d’enfants, un milieu minier, simple, indifférent à la religion. A l’âge de 7 ans j’ai été intriguée par mes compagnes d’école qui passaient tous les jeudis devant la maison à […]

  • Sœur Marie-Luc

    Sœur Marie-Luc Un sourire au service de l’Eglise Dans l’ancien presbytère de bernaville où elle vit en communauté avec une autre religieuse de sa congrégation, la sainte-famille, sœur marie-luc nous ouvre ses portes et son cœur. Elle a gardé la spontanéité et le sourire de ses 20 ans ! Il faut dire que Sœur Marie-Luc […]

  • Monseigneur Olivier Leborgne

    Monseigneur Olivier Leborgne «Notre diocèse a de vrais défis d’avenir» Père évêque, cela fait bientôt un an que vous êtes dans notre diocèse, quel regard portez-vous sur lui ? Je suis émerveillé ! Dans toutes les personnes que je rencontre, je découvre des richesses et des ressources insoupçonnées. Cela rayonne ! J’aime ce diocèse, il […]

  • Corps, solitude et espérance – Mars 2015

    « Mais le sanctuaire dont il parlait, c’était son corps. » Jésus, dans le passage de l’Évangile de Jean que nous entendions le troisième dimanche de carême, venait de chasser les marchands du temple : « Ne faites pas de la maison de mon Père une maison de commerce ! » Il déclara : « […]

  • Ordination de Monseigneur Olivier LEBORGNE

    Vous étiez 4500 le 6 Avril 2014 dans la cathédrale d’Amiens pour assister à l’ordination de Monseigneur Olivier LEBORGNE… Retour en vidéo sur cette fête diocésaine…

  • Maintenant, chers catéchumènes, je m’adresse à vous!

    Le 22 février, 35 catéchumènes ont été appelés à Amiens par le Père Evêque. Lors de cette célébration des appels décisifs, Mgr Leborgne a commencé par dialoguer avec les accompagnateurs qui ont répondu positivement à ses questions : Ces catéchumènes ont-ils été fidèles à écouter la Parole de Dieu annoncée par l’Eglise ? Ont-ils commencé […]

  • Tous frères et soeurs en Christ !

    Dimanche 28 septembre, les alentours de la cathédrale se sont animés d’une cinquantaine de stand. Paroisses, mouvements, services… se sont mobilisés pour faire de cette journée un temps de rencontre, de découverte, d’échange, d’accueil et de prière fraternels. La célébration de l’après-midi, présidée par Mgr Olivier Leborgne, a ensuite rassemblé plus de 2000 personnes. « […]

  • Echos de la fête du Pardon des paroisses d’Amiens

    Samedi 14 mars Affluence inhabituelle place des Provinces à Etouvie. Sur le même espace l’église saint Paul, la salle municipale des provinces, un gymnase et la mosquée. 15h un accueil à la porte de l’église Beaucoup de collégiens pour qui cette rencontre était un temps fort de leur programme d’aumônerie et leurs accompagnateurs. Une proposition […]