Partage de la Parole du Dimanche 12 Juillet avec les FMP

Dimanche 12 Juillet 2020

Le semeur sorti pour semer

Évangile de Jésus Christ selon Saint Matthieu (Mt 13, 1-23)

Ce jour-là, Jésus était sorti de la maison, et il était assis au bord de la mer. Auprès de lui se rassemblèrent des foules si grandes qu’il monta dans une barque où il s’assit ; toute la foule se tenait sur le rivage. Il leur dit beaucoup de choses en paraboles : « Voici que le semeur sortit pour semer. Comme il semait, des grains sont tombés au bord du chemin, et les oiseaux sont venus tout manger. D’autres sont tombés sur le sol pierreux, où ils n’avaient pas beaucoup de terre ; ils ont levé aussitôt, parce que la terre était peu profonde. Le soleil s’étant levé, ils ont brûlé et, faute de racines, ils ont séché. D’autres sont tombés dans les ronces ; les ronces ont poussé et les ont étouffés. D’autres sont tombés dans la bonne terre, et ils ont donné du fruit à raison de cent, ou soixante, ou trente pour un. Celui qui a des oreilles, qu’il entende ! »

Les disciples s’approchèrent de Jésus et lui dirent : « Pourquoi leur parles-tu en paraboles ? » Il leur répondit : « À vous il est donné de connaître les mystères du royaume des Cieux, mais ce n’est pas donné à ceux-là. À celui qui a, on donnera, et il sera dans l’abondance ; à celui qui n’a pas, on enlèvera même ce qu’il a. Si je leur parle en paraboles, c’est parce qu’ils regardent sans regarder, et qu’ils écoutent sans écouter ni comprendre. Ainsi s’accomplit pour eux la prophétie d’Isaïe : Vous aurez beau écouter, vous ne comprendrez pas. Vous aurez beau regarder, vous ne verrez pas. Le cœur de ce peuple s’est alourdi : ils sont devenus durs d’oreille, ils se sont bouché les yeux, de peur que leurs yeux ne voient, que leurs oreilles n’entendent, que leur cœur ne comprenne, qu’ils ne se convertissent, – et moi, je les guérirai. Mais vous, heureux vos yeux puisqu’ils voient, et vos oreilles puisqu’elles entendent ! Amen, je vous le dis : beaucoup de prophètes et de justes ont désiré voir ce que vous voyez, et ne l’ont pas vu, entendre ce que vous entendez, et ne l’ont pas entendu.

Vous donc, écoutez ce que veut dire la parabole du semeur. Quand quelqu’un entend la parole du Royaume sans la comprendre, le Mauvais survient et s’empare de ce qui est semé dans son cœur : celui-là, c’est le terrain ensemencé au bord du chemin. Celui qui a reçu la semence sur un sol pierreux, c’est celui qui entend la Parole et la reçoit aussitôt avec joie ; mais il n’a pas de racines en lui, il est l’homme d’un moment : quand vient la détresse ou la persécution à cause de la Parole, il trébuche aussitôt. Celui qui a reçu la semence dans les ronces, c’est celui qui entend la Parole ; mais le souci du monde et la séduction de la richesse étouffent la Parole, qui ne donne pas de fruit. Celui qui a reçu la semence dans la bonne terre, c’est celui qui entend la Parole et la comprend : il porte du fruit à raison de cent, ou soixante, ou trente pour un. »

 

Commentaire

Quand il parlait, Jésus utilisait un langage simple et se servait d’images tirées de la vie quotidienne, de façon à pouvoir être compris facilement par tous. Avec ce langage, Jésus faisait comprendre le mystère du Royaume de Dieu ; ce n’était pas une théologie compliquée. Ce que l’Evangile propose aujourd’hui en est un exemple: la parabole du semeur.

Et nous pouvons, d’abord, être étonnés par ce semeur qui sème à tout vent, et sur différents terrains, là où, à l’évidence, rien ne va pousser… Vous avez déjà semé sur du goudron vous, franchement ? Quel gaspillage ! Et pourtant…

Ecoutons le Pape François nous inviter à méditer cette parabole (Angélus, 16 juillet 2017) :

« Le semeur c’est Jésus. Notons que, par cette image, il se présente comme quelqu’un qui ne s’impose pas, mais se propose; il ne nous attire pas en nous conquérant, mais en se donnant; il jette la semence. Il répand avec patience et générosité sa Parole, qui n’est pas une cage ou un piège, mais une graine qui peut porter du fruit. De quelle façon peut- elle porter du fruit? Si nous l’accueillons.

C’est pourquoi la parabole nous concerne surtout nous : elle parle en effet du terrain plus que du semeur. Jésus réalise, pour ainsi dire, une «radiographie spirituelle» de notre cœur, qui est le terrain dans lequel tombe la semence de la Parole. Notre cœur, comme un terrain, peut être bon et alors la parole porte du fruit, et beaucoup, mais il peut aussi être dur, imperméable. Cela arrive quand nous entendons la Parole, mais elle nous rebondit dessus, précisément comme sur une route : elle n’entre pas. »

Oui, nous sommes le terrain où le Seigneur jette sans relâche, généreusement, la semence de sa Parole et de son amour… Et elle est offerte à tous.

Entrons dans cette « radiographie spirituelle »

Questions

 

  1. Comment je reçois cet évangile ?  Qu’est-ce qui me touche dans ce texte, m’émerveille, m’étonne ?
  2. Identifions ensemble les différents terrains évoqués dans la parabole et reprenons, dans l’explication de Jésus, les dispositions qui empêchent de porter du fruit. Pouvons-nous actualiser, donner des exemples ? (les oiseaux, les pierres, les ronces)
  3. Toutes les pertes n’empêchent pas une très belle récolte.
    Quel terrain est propice à la réception de la « Parole du Royaume » ? Qu’est-ce qui est nécessaire pour porter du fruit ? Soyons attentifs aux verbes (entendre, comprendre, recevoir…)
  4. Osons partager : Et moi, comment je me situe dans tout cela… ? A quel terrain ressemble mon cœur ? Peut-être différents terrains en moi selon les évènements, les périodes de ma vie…
  5. Nous avons tous à nous laisser travailler par la Parole dans la terre de notre cœur…Qu’est-ce que je conserve de cette lecture et des échanges ? Avec quoi je repars ?Quels appels ?

Pour terminer, regardons Jésus… Cette parabole renferme tout le mystère du Christ, qui est le Verbe semé en terre par son Incarnation. Il est rejeté par les hommes qu’Il est venu sauver, mais l’aboutissement de ce refus, la Passion, produira des fruits abondants dans la fécondité de l’Église… Rendons grâce ensemble !

 

Ta Parole, un cadeau…

Oser dire ce que nous avons vécu, c’est un véritable cadeau pour tous !

Pour cela, il nous semble essentiel de recueillir les témoignages d’initiatives que nous avons pu prendre.Pour vous aider, nous vous proposons quelques questions.

Prenez quelques minutes pour répondre … 

Pour recevoir l’Evangile du Dimanche dans votre boite mail, inscrivez-vous ! fmp@diocese-amiens.com

Approfondir votre lecture

  • Départ de l’abbé Noël

    Dimanche 19 août en l’église de Friville Escarbotin, c’est avec beaucoup d’émotion que nous avons dit « au revoir » à l’abbé Noël Vanderlynden. Après douze années passées à nos côtés, il va rejoindre les paroisses d’Abbeville et de st Riquier en tant que prêtre auxiliaire. Entouré de son confrère le père Christian Debièvre et de ses […]

  • La Vallée d’Avre porte de Versailles pour se plonger dans un très beau spectacle sur Jésus

    Le vendredi 17 Novembre, un car complet, c’est à dire 53 personnes, a osé descendre de notre beau secteur vallée d’Avre jusque dans la capitale pour se plonger dans la nouvelle fresque musicale sur Jésus.

  • Les visites Pastorales

    Le droit canon stipule que l’évêque est tenu d’effectuer régulièrement une visite pastorale des réalités de son diocèse. Un évêque qui arrive dans un diocèse est invité à prendre la mesure de son diocèse en le visitant, en se mettant à l’écoute des personnes et des réalités du terrain. C’est ainsi pour l’évêque l’occasion de […]

  • L’égalité pour tous – Février 2015

    Qu’entend-on par égalité ? Il en va ainsi du langage des hommes : nous employons les mêmes mots mais nous ne les chargeons pas toujours du même sens et des mêmes expériences. Alors je vous propose quelques réflexions sur ce sujet, d’une grande actualité me semble-t-il. J’affirme, avec beaucoup d’hommes et de femmes de bonne […]

  • Soeur Marie-Ange

    Sœur Marie-Ange de la communauté des religieuses augustines à Abbeville De parents inconnus, j’ai été élevée par une famille d’accueil dans un milieu n’ayant pas d’enfants, un milieu minier, simple, indifférent à la religion. A l’âge de 7 ans j’ai été intriguée par mes compagnes d’école qui passaient tous les jeudis devant la maison à […]

  • Sœur Marie-Luc

    Sœur Marie-Luc Un sourire au service de l’Eglise Dans l’ancien presbytère de bernaville où elle vit en communauté avec une autre religieuse de sa congrégation, la sainte-famille, sœur marie-luc nous ouvre ses portes et son cœur. Elle a gardé la spontanéité et le sourire de ses 20 ans ! Il faut dire que Sœur Marie-Luc […]

  • Monseigneur Olivier Leborgne

    Monseigneur Olivier Leborgne «Notre diocèse a de vrais défis d’avenir» Père évêque, cela fait bientôt un an que vous êtes dans notre diocèse, quel regard portez-vous sur lui ? Je suis émerveillé ! Dans toutes les personnes que je rencontre, je découvre des richesses et des ressources insoupçonnées. Cela rayonne ! J’aime ce diocèse, il […]

  • Corps, solitude et espérance – Mars 2015

    « Mais le sanctuaire dont il parlait, c’était son corps. » Jésus, dans le passage de l’Évangile de Jean que nous entendions le troisième dimanche de carême, venait de chasser les marchands du temple : « Ne faites pas de la maison de mon Père une maison de commerce ! » Il déclara : « […]

  • Ordination de Monseigneur Olivier LEBORGNE

    Vous étiez 4500 le 6 Avril 2014 dans la cathédrale d’Amiens pour assister à l’ordination de Monseigneur Olivier LEBORGNE… Retour en vidéo sur cette fête diocésaine…

  • Maintenant, chers catéchumènes, je m’adresse à vous!

    Le 22 février, 35 catéchumènes ont été appelés à Amiens par le Père Evêque. Lors de cette célébration des appels décisifs, Mgr Leborgne a commencé par dialoguer avec les accompagnateurs qui ont répondu positivement à ses questions : Ces catéchumènes ont-ils été fidèles à écouter la Parole de Dieu annoncée par l’Eglise ? Ont-ils commencé […]

  • Tous frères et soeurs en Christ !

    Dimanche 28 septembre, les alentours de la cathédrale se sont animés d’une cinquantaine de stand. Paroisses, mouvements, services… se sont mobilisés pour faire de cette journée un temps de rencontre, de découverte, d’échange, d’accueil et de prière fraternels. La célébration de l’après-midi, présidée par Mgr Olivier Leborgne, a ensuite rassemblé plus de 2000 personnes. « […]

  • Echos de la fête du Pardon des paroisses d’Amiens

    Samedi 14 mars Affluence inhabituelle place des Provinces à Etouvie. Sur le même espace l’église saint Paul, la salle municipale des provinces, un gymnase et la mosquée. 15h un accueil à la porte de l’église Beaucoup de collégiens pour qui cette rencontre était un temps fort de leur programme d’aumônerie et leurs accompagnateurs. Une proposition […]