!function(f,b,e,v,n,t,s) {if(f.fbq)return;n=f.fbq=function(){n.callMethod? n.callMethod.apply(n,arguments):n.queue.push(arguments)}; if(!f._fbq)f._fbq=n;n.push=n;n.loaded=!0;n.version='2.0'; n.queue=[];t=b.createElement(e);t.async=!0; t.src=v;s=b.getElementsByTagName(e)[0]; s.parentNode.insertBefore(t,s)}(window, document,'script', 'https://connect.facebook.net/en_US/fbevents.js'); fbq('init', '2059990530711387'); fbq('track', 'PageView');

« Le Seigneur fit pour moi des merveilles… »

 

« Le Seigneur fit pour moi des merveilles ! »

Arrivé à Amiens 06 février 2017, je n’ai jamais imaginé me rendre à Lourdes en raison de ma récente présence et de mon manque de moyens financiers ; mais « les voies du Seigneur sont vraiment impénétrables…»

Sous la houlette du vicaire général du diocèse d’Amiens et avec l’accord « silencieux » de la Sainte Vierge, j’ai pu participer au pélé comme  « Hospitalier »…  Que du bonheur….Que du bonheur !  Chaque jour était une belle leçon de vie.

Tout comme le pèlerinage, il faut être hospitalier pour comprendre toutes les dimensions spirituelle et humaine que revêt cette fonction. Les personnes âgées, malades et/ou handicapées  dont on s’occupe (dépositaires d’une sagesse ou simplement d’une riche expérience de la vie) nous révèlent la fragilité de l’existence humaine, mais aussi sa beauté dans le vieillissement. Ceci ne peut que nous pousser à vivre en toute modestie envers notre prochain et surtout en toute humilité à l’égard du « Très-Haut » détenteur du souffle de vie !

Etre hospitalier c’est aussi en rencontrer d’autres ! D’autres qui, à travers des échanges vous font comprendre tacitement que votre situation (professionnelle, personnelle ou familiale) n’est guère la plus misérable et qu’il y a pire ailleurs …Et la découverte de ce « pire » vous fait ravaler votre orgueil et à dire « Merci Seigneur pour le souffle que tu m’accordes au quotidien ; merci pour la bonne santé ! »

Lourdes, comme l’a mentionné l’Aumônier du pèlerinage, le père Nicolas, est surtout un lieu de « guérison ». Oui ! À travers nos prières, les cierges que nous brûlons, le rosaire, le chemin de croix, les processions mariales, les messes, le bain à la piscine  et nos diverses rencontres (surtout fortuite !), nous guérissons des maux qui minent notre existence. Une guérison palliative plutôt que curative dans l’immédiat, mais nécessaire pour les étapes des jours à venir.

Lourdes c’est enfin et surtout une très belle rencontre avec notre mère ; la Sainte Vierge Marie. Qui dans le silence de nos méditations et de nos prières, nous parle et nous console. Elle recharge nos batteries spirituelles et régénère nos pauvres existences. Elle nous apprend surtout que les vertus nécessaires à nos vies spirituelle et  humaine se trouvent dans la pratique assidue de son « Saint Rosaire ». Elle est surtout un modèle incomparable d’obéissance et d’humilité !

Yves

Lourdes c’est enfin et surtout une très belle rencontre avec notre mère ; la Sainte Vierge Marie, qui dans le silence de nos méditations et de nos prières, nous parle et nous console.