Sylvain Mansart: A la source de ma vocation…

A l’issue de l’ordination sacerdotale de Gabriel de Colnet, Mgr Olivier LEBORGNE appelait Sylvain Mansart à être ordonné diacre en vue du sacerdoce.  Sylvain  partage avec nous les moments importants de son cheminement et revient sur sa  vocation.

En 2010, après l’obtention d’une licence en sciences de l’éducation à l’Université de Picardie ,Sylvain commence son parcours professionnel dans le milieu de l’animation et de l’éducation des jeunes. Il fait une petite pause et intègre un groupe de musique reggae sur Amiens tout en s’engageant  dans  des projets humanitaires au Burkina Fasso. A la rencontre du peuple burkinabè il est frappé par les témoignages de foi de cette population joyeuse malgré l’extrême pauvreté qui sévit au sein de leur pays….  A leur contact, il ouvre la Bible …. Il est interpellé par cette lecture de l’Exode …ce peuple rend grâce pour un Dieu libérateur qui se bat aux côtés des plus opprimés.

A la suite de ces séjours en Afrique, il souhaite faire le point, se poser… Il choisit  de faire une retraite à Notre-Dame de Sénanque . Il plonge dans la vie monastique rythmée par les offices et trouve auprès de la communauté des moines calme et  paix intérieure .

« Lors de cette retraite, j’ai éprouvé un réel désir de me confesser ! J’avais besoin d’une rencontre en vérité avec le Seigneur : Une véritable conversion ! J’ai vécu ces 7 jours dans le silence, la prière, la contemplation  ! »

Dès mon retour en Picardie, j’ai demandé à être confirmé. Le père Guillaume Lefort  m’a accompagné et  le jour de ma confirmation j’étais prêt !  Oui, vraiment prêt à m’engager et suivre Celui que j’avais découvert et pour qui je souhaitais donner ma vie…

Les choses se sont ensuite enchaînées … De 2012 à 2015  le Séminaire des Lazaristes à Paris, ensuite le Séminaire de Bruxelles afin de poursuivre sa formation universitaire.

Aujourd’hui, à 32 ans, Sylvain va être ordonné diacre en vue du sacerdoce : c’est une étape importante ! Les préparatifs se font en lien avec la communauté chrétienne d’Airaines ! Tout sera prêt pour le 16 septembre !

« Tout cela me dépasse, je me sens porté par toutes vos prières, tout ce soutien ! Je me sens prêt à sauter le pas ! »

 

Quelques mots sur le choix de la phrase d’Évangile qui figure sur son faire-part d’ordination

 

« Tel est le message que nous avons entendu de Jésus Christ et que nous vous annonçons : Dieu est Lumière, en lui, il n’y a pas de ténèbres » 

Ce verset de la première épître de Saint Jean, je l’ai choisi pour le faire-part de mon ordination diaconale qui aura lieu en septembre. Il m’a toujours rempli de joie, d’espérance et de confiance. Il me semble qu’il dit en quelques mots le mystère de notre foi, celui de sa réception, de sa transmission, de sa beauté.

La « lumière » renvoie d’abord aux premiers versets de la Bible : « Dieu dit : que la lumière soit ! et la lumière fut. » Gn 1,3. Première créature de Dieu, la lumière vient de Lui pour illuminer le monde, l’éclairer, l’ordonner, le faire vivre et le guider vers son bonheur. Opposée et séparée dès l’origine des ténèbres, la lumière est associée, dans l’épitre de Jean, à Dieu lui-même ! Aucun mal est en Dieu, aucune injustice, aucune manipulation… « Dieu n’a pas fait la mort » Sg 1,13. Il se révèle comme étant la Lumière, victorieuse du mal par la passion et la résurrection du Christ, qui chasse les ténèbres de nos vies, nous donne de voir les merveilles de ce monde et nous associe à son projet bienveillant. Seigneur, merci de nous aimer ainsi !

La « lumière » renvoie également à l’Evangile de Jean, dans lequel le Christ, Verbe de Dieu fait chair, se présente ainsi : « Moi, je suis la lumière du monde, celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, il aura la lumière de la vie. » Jn 8,12. Suivre Jésus conduit nécessairement à la Lumière et comme il le dit, à la Vie, c’est à dire à la communion avec Dieu et avec son prochain. Suivre Jésus, c’est donc apprendre à marcher nous aussi dans la lumière de Dieu et à devenir avec lui, lumière du monde (Mt 5,14) : « soyez saints, car je suis saint, moi, le Seigneur votre Dieu » Lv 19,2. Aujourd’hui comme hier, nous devenons témoins de l’Amour de Dieu en marchant avec Jésus et en le laissant éclairer nos attitudes, nos modes de vies et nos paroles. Seigneur, merci de nous emplir de compassion, de gratitude, de solidarité, d’amour !

Ce verset de l’épitre de Saint Jean est donc pour moi et pour nous tous comme une source, où vérité de foi et implications morales s’unissent pour nous faire devenir ce que nous recevons, le corps du Christ. N’ayons donc pas peur de nous laisser aimer par lui, d’écouter sa Parole, de recevoir sa vie dans les sacrements de l’Eglise, et de nous laisser conduire par elle. N’ayons pas peur d’annoncer ce message que nous avons entendu de Jésus Christ, « Lumière né de la Lumière ». N’ayons pas peur de servir et d’accueillir nos frères et sœurs les plus pauvres en son Nom. Soyons, ensemble, confiant en l’Esprit qui nous fait vivre, soyons missionnaire !

« Les pauvres et les malheureux cherchent de l’eau, et il n’y en a pas ; leur langue est desséchée par la soif. Moi, le Seigneur, je les exaucerai, moi, le Dieu d’Israël, je ne les abandonnerai pas » Is 41,17

Sa phrase d’Evangile


« Tous nous avons eu part à sa plénitude, nous avons reçu grâce après grâce  »
Jn 1, 16 

Son lieu: L’abbaye de Sénanque


Sénanque, oasis de prière, lieu de contemplation

Depuis 900 ans, l’Abbaye est avant tout un lieu de vie monastique, un lieu privilégié où une communauté de Frères cisterciens a choisi de consacrer leur vie à Dieu…

Son invitation…

Dimanche 16 septembre 2018
15h30
Eglise Saint-Denis d’Airaines