Sur le chemin du baptême: Rencontre avec Patricia

Patricia 35 ans est mère de deux enfants : Geoffrey (10 ans) et Anabelle (6 ans). Stéphane, son compagnon, a reçu le sacrement de confirmation  l’année dernière et s’est engagé comme délégué pour le synode diocésain. Ensemble, en famille, ils poursuivent l’aventure avec le Christ !

Patricia lors de la célébration des appels décisifs

Faire le choix de se préparer à l’âge adulte au baptême trouve souvent sa source dans le passé. Patricia a accepté de relire avec nous les évènements qui ont marqués sa vie et l’ont engagée sur  ce chemin
La prière : réel soutien dans les épreuves

Ce qui a  motivé ma demande de baptême est une accumulation d’évènements survenus dans ma vie. En effet, non désirée par mes parents,  j’ai subi des violences physiques et morales pendant toute mon enfance. A 17 ans, alors que les violences augmentaient de plus en plus j’ai eu le choix entre deux options : sauter par la fenêtre ou rester là où j’étais. J’ai pris la première solution…Et je n’ai rien eu de cassé!  J’ai fait confiance dans ma prière. J’étais en vie et libre.

Sous le regard aimant de Saint-Joseph…

Quelques mois après, j’étais placée dans le foyer d’accueil «  Saint Joseph » de  Douai.  Je me suis sentie de nouveau seule et perdue dans une chambre sombre et froide.  En ouvrant le rideau de cette chambre,   j’ai découvert la  statue de Saint- Joseph qui regardait en ma direction. Je me suis sentie protégée et rassurée. J’ai promis que je m’en sortirais et que je n’oublierai jamais. J’ai pu dormir sans avoir peur. A cette époque, je ne savais pas mais aujourd’hui je sais que  c’était à Dieu que je m’adressais et je le remercie quotidiennement de m’avoir aidée à choisir la vie !

La vie est traversée par de multiples épreuves… A chaque épreuve je prie

Je peux dire à 35 ans que je crois en Dieu ! J’ai soif de découvrir le Christ, les fruits de l’Esprit-Saint dans la vie ! Je suis  toujours apaisée après une messe et heureuse d’être soutenue et accueillie dans ma démarche par la communauté chrétienne : Dieu m’accueille dans sa maison !

Pas de hasard mais le signe d’une présence !

La décision du baptême est arrivée par une étrange coïncidence. La demande de Goeffrey pour se préparer à la première communion : Une surprise .. nous n’en n’avions jamais parlé à la maison il n’avait d’ailleurs pas participé aux rencontres d’éveil à la foi ! Je me suis rendue à la paroisse pour en savoir un peu plus et l’inscrire ! Puis j’ai rencontré Blandine, qui m’accompagne vers le baptême, De rencontres en rencontres, j’ai compris qu’à travers ces visages, Dieu me faisait signe et m’invitait à me rapprocher encore un peu plus de Lui : je lui ai ouvert mon cœur…

Une confiance et un amour infini en Celui que je prie

Depuis que je chemine vers le baptême, je peux nommer Celui que je priais enfant et que je prie toujours. Je lui fais confiance : il m’a donné  tant d’amour depuis que je le connais que je n’hésite pas à en témoigner  !


La célébration des appels décisifs : Un appel à le suivre

J’étais très émue lors de cette célébration… Entourée de mes proches, des accompagnateurs et des autres catéchumènes, c’était un vrai jour de joie! Lorsque Mgr Leborgne m’a appelée j’étais impressionnée. A travers son regard j’ai eu l’impression qu’il savait qui j’étais, qu’il me connaissait !

La suite…

Je suis sereine…  J’ai hâte de recevoir le sacrement du baptême afin de vivre ma nouvelle vie, celle d’une vie éternelle avec Dieu.

Propos recueillis par Nelly Berneaux

Qui sont ces nouveaux-nés dans la foi ?

73 % ont entre 18 et 40 ans. Les femmes représentent 66% des catéchumènes. Leur démarche est souvent en interaction avec les étapes de vie de leurs enfants (naissance, baptême, catéchisme) mais aussi très liée à la préparation du mariage. Une étude de 2017 montre que 33% des catéchumènes se sont mariés il y a moins de deux ans. Les catéchumènes sont le reflet de la société française : toutes les catégories sociales sont représentées. 75% vivent en milieu urbain ou péri-urbain. 54% s’inscrivent dans une tradition familiale chrétienne et 33% se déclarent sans religion ou « ne sait pas ». Si la plupart d’entre eux n’ont pas connu d’éducation chrétienne, certains souhaitent être baptisés depuis leur enfance.

LIRE LA SUITE

Une hausse qui se confirme

Les données statistiques recueillies chaque année par le Service national de la catéchèse et du catéchuménat (SNCC) montrent une progression de la demande de célébrations des sacrements de l’initiation chrétienne (baptême, confirmation et eucharistie). L’augmentation était de 5,58% en 2017, 42,26% sur les cinq dernières années, et 55,39% sur dix ans.

Dans notre Diocèse, comme Patricia, 43 adultes se préparent à recevoir le sacrement du baptême lors de la veillée pascale.

Retour sur: Les appels décisifs

A quoi le baptême engage t-il? Éléments de réponse dans cette vidéo!