!function(f,b,e,v,n,t,s) {if(f.fbq)return;n=f.fbq=function(){n.callMethod? n.callMethod.apply(n,arguments):n.queue.push(arguments)}; if(!f._fbq)f._fbq=n;n.push=n;n.loaded=!0;n.version='2.0'; n.queue=[];t=b.createElement(e);t.async=!0; t.src=v;s=b.getElementsByTagName(e)[0]; s.parentNode.insertBefore(t,s)}(window, document,'script', 'https://connect.facebook.net/en_US/fbevents.js'); fbq('init', '2059990530711387'); fbq('track', 'PageView');

Folleville 2017 : connectés à l’essen’Ciel

 0af793_b792e3770b144ad997b6d25f4abdbdab~mv2_d_6000_4000_s_4_2
Folleville 2017 laisse un souvenir de joie et de réussite partagée pour tous les quelques 70 animateurs adultes qui ont participé à encadrer les 300 jeunes inscrits venant de tout le diocèse. Pour faciliter leur venue, l’équipe d’organisation avait loué 5 bus en provenance d’Abbeville, Péronne, Albert et Amiens.

Ces trois jours de fête durant le pont de l’ascension resteront dans les mémoires des jeunes tout autant. Pour eux il en ressort une immense expérience de joie en église, un temps fort qui est une première pour la plupart. Le site médiéval de Folleville était magnifique à cette époque de l’année et a participé à une ambiance de vacances. Les chants, les danses et les jeux ont rajouté un côté festif bien connu des rassemblements similaires tel  le FRAT en Ile de France.

 Pourtant le défi a été relevé tout autant de faire prier ces jeunes collégiens (de la 5ème à la 3ème) pendant trois jours. Les animateurs ont su les faire réfléchir et partager sur des sujets de la foi avec le thème très branché « connecté à l’essen’ciel ».  Ainsi les 3 jours comprenaient des temps de témoignages et partage en chapiteau puis en petit groupe (chapitres). Les jeunes se retrouvaient en « villages » pour les repas et pour des temps d’animation et de jeux pour faire connaissance. La deuxième après-midi a été l’occasion de vivre un temps de grand jeu sur le site avec tout un imaginaire autour de St Vincent de Paul imaginé par l’abbé Bertrand Ledieu, curé du lieu, qui avait également animé la veillée du premier soir sur l’histoire de St Vincent de Paul.

Notre évêque Monseigneur Olivier Leborgne a présidé les célébrations d’ouverture et de fermeture. Des messes jeunes dans lesquelles il n’a eu aucun mal à s’adapter. Rodé à leur langage, il a sur attirer leur attention même en cas de fatigue générale et leur parler au cœur pour rejoindre leurs préoccupations. De nombreux prêtres étaient également venus à  l’occasion de la veillée de prière et de réconciliation. Tous étaient heureux de voir tous ces jeunes rassemblés n’hésitant pas à venir se confesser. Pour de nombreux jeunes c’était la première fois qu’ils pouvaient prier devant le Saint Sacrement et faire une démarche personnelle de pardon avec Dieu.

Le dernier jour était consacré à leur vie chrétienne de tous les jours : comment rester connecté avec Dieu après de tels temps forts ? Comment témoigner de ce que l’on a vécu ? De nombreux jeunes qui encadraient (jeunes étudiants, jeunes professionnels, scouts,…) ont pu témoigner de leur propre itinéraire. De l’avis de tous c’est ce qui marche le plus : la force des témoignages des jeunes auprès des autres jeunes : le courant passe et ils se comprennent.

Au dire des témoignages récoltés après le rassemblement, Folleville a été pour beaucoup comme un rite initiatique qui permet à ces jeunes de franchir une étape et qui les propulse vers la vie adulte. Ce type de temps forts touche l’identité d’une génération et la conscience d’avoir une mission sur la terre.

Les organisateurs se réjouissent de la forte adhésion et participation des établissements catholiques, donc des chefs d’établissements et des animatrices en pastorale ainsi que de l’aumônerie de l’enseignement public. Ce fort engagement s’est traduit par une très bonne inscription pour un premier rassemblement de ce type. Gageons que le prochain rassemblement de Folleville pourra être inscrit plus tôt dans les agendas et qu’il pourra aussi rejoindre les équipes de profession de foi qui pourront inclure cet événement dans leur calendrier.

Donatien Châtillon
Responsable de la Mission Jeune St-Leu

RETOUR EN PHOTOS

Mission St-Leu: Une Eglise pour les jeunes!