Rencontre avec Gabriel de Colnet

Grande joie  pour notre Diocèse : Gabriel de Colnet sera ordonné prêtre le dimanche 24 juin en la Cathédrale Notre-Dame d’Amiens. A quelques semaines de son ordination, rencontre avec Gabriel qui revient avec nous sur la genèse de sa vocation, ses années au Séminaire Saint Sulpice d’Issy-les Moulineaux et les rencontres faites en paroisse !

Sa famille: un soutien

Âgé de 30 ans, il est l’aîné d’une fratrie de 6 enfants! 3 garçons, 3 filles : la petite dernière a 14 ans ! Il grandit au sein d’une famille catholique pratiquante, qui aime aller prier et se ressourcer à la Fraternité de Marie Reine Immaculée (Communauté nouvelle de spiritualité mariale) en Île-de-France. Un parcours au côté de sa famille qui le conduit en 2003 à recevoir le sacrement de la confirmation. « J’avais conscience de vivre un moment très important mais je ne réalise vraiment maintenant, à la relecture de mon parcours, les fruits de l’Esprit-Saint et la grâce du sacrement reçus ce jour – là ! »

L’appel et l’heure des choix

Son appel à devenir prêtre se précise de manière concrète, à l’âge de 20 ans  lors d’une ordination diaconale dans le Diocèse d’Amiens. Il s’engage dans un parcours universitaire et effectue des études de droit. Pendant ses années d’étude cette « soif de Dieu » se fait plus pressante avec l’envie de cheminer et servir le Christ.

A l’heure des choix, il ne destinera pas à une carrière juridique. Il choisit d’effectuer une année de propédeutique à Nancy : une retraite spirituelle  d’une année pendant laquelle il expérimente  vie communautaire, vie de prière et engagements pastoraux. Un an pour discerner en profondeur son désir de devenir prêtre !

Le  séminaire: 7 ans de persévérance et de joie !

Au Séminaire d’ Issy-les-Moulineaux, il étudie la philosophie, la théologie, la bible, le Grec… tout ce dont on a besoin pour être intellectuellement  « armé »  mais le Séminaire c’est aussi et surtout mettre des mots sur la foi, approfondir la vie de prière et fonder ainsi sa relation au Seigneur. Le directeur du séminaire, les professeurs, l’accompagnateur spirituel sont des piliers ! Il faut persévérer et leur aide est fondamentale ! La vie fraternelle est centrale dans la vie d’un séminariste il en restera de belles amitiés pour la suite !

Un passage d’Évangile souvent médité

«Si quelqu’un veut marcher à ma suite, qu’il renonce à lui-même, qu’il prenne sa croix chaque jour et qu’il me suive ». (Lc 9, 23). Renoncer à soi-même : pour moi c’est se donner et accepter les épreuves dans la confiance à la suite du Christ.

Je compléterai avec la Seconde lettre de saint Paul Apôtre à Timothée: « Je sais en qui j’ai mis ma foi »

L’insertion en paroisse : Vitalité et engagement des laïcs

La formation d’un diacre-séminariste se déroule ainsi : Du mardi au jeudi nous assistons aux cours et participons à la vie en communauté du séminaire et le jeudi soir, retour au sein d’une paroisse dans nos diocèses respectifs. Nous partageons la vie du prêtre, participons aux différentes rencontres et aidons dans les diverses activités pastorales.  La vitalité et la créativité des laïcs pour l’annonce de l’Évangile me marque profondément … c’est un soutien pour le prêtre ! Que de belles rencontres : St-Riquier, Crécy-en- Ponthieu avec le père Yves DELEPINE et actuellement Poix et Hornoy aux côtés du Père Samuel LEYRONNAS : deux belles figures de prêtre !

Parmi ses activités actuelles : la célébration des sacrements de baptême et de mariage, la célébration des funérailles, la mise en place d’un service évangélique des malades et la visite aux malades, l’animation de jeux pour les jeunes au foyer de Beaucamps : Tout un programme ! Il se posera début juin pour faire une retraite spirituelle avec les autres diacres du séminaire Saint Sulpice dans une abbaye avant l’ordination presbytérale pour méditer et accueillir la grâce donnée…

A quelques semaines de votre ordination ….

Je suis profondément heureux et serein, confiant dans l’action du Seigneur en ma vie, et m’abandonnant à l’Esprit-Saint !