Retour sur l’ Ordination diaconale de Gabriel de Colnet

Homélie de Monseigneur Olivier Leborgne pour l’ordination diaconale de Gabriel de Colnet

 

« Fils d’homme, je fais de toi un guetteur pour la maison d’Israël. »

Cher Gabriel, c’est cette parole de Dieu adressée à Ezéchiel qui a ouvert il y a quelques instants la liturgie de la Parole de cette célébration où tu vas être ordonné diacre.

« Fils d’homme, je fais de toi un guetteur pour la maison d’Israël. »

La vocation des prophètes n’est pas une vocation de tout repos. Pour annoncer la véritable espérance, ils doivent commencer par débusquer les fausses sécurités, les mensonges, les errances du peuple de Dieu.

Témoin de l’espérance, le guetteur qu’est le prophète n’est pas un homme optimiste mais réaliste. Il faut éviter que l’illusion prenne la place de l’espérance. Dans un monde qui bouge, dans une Église dont les modèles d’organisation, au moins dans notre vielle Europe, semblent s’effondrer, ce n’est pas si facile. On préfère parfois ne pas voir. Par peur, il arrive qu’on se replie, ou qu’on répète dans un activisme généreux mais peu fécond.  Le dominicain Adrien Candiard, dans un très beau petit livre intitulé Veilleur, où en est la nuit ? rappelle que « l’espérance chrétienne ne réclame pas de l’optimisme mais du courage. »

Alors, mon cher Gabriel, au jour où par mes mains tu vas être ordonné diacre, je voudrais demander pour toi au Seigneur – et en même temps pour tout notre diocèse – le courage de l’espérance.

LIRE LA SUITE DE L’HOMÉLIE ICI

ALBUM PHOTOS DE L'ORDINATION

IMG_7909

« Fils d’homme, je fais de toi un guetteur pour la maison d’Israël. »

Cher Gabriel, c’est cette parole de Dieu adressée à Ezéchiel qui a ouvert il y a quelques instants la liturgie de la Parole de cette célébration où tu vas être ordonné diacre.

« Fils d’homme, je fais de toi un guetteur pour la maison d’Israël. »