La Semaine Sainte: Montée vers Pâques

Quelques points de repère sur la Semaine Sainte

La semaine sainte est la semaine centrale de l’année liturgique. Elle va du dimanche des Rameaux et de la Passion au dimanche de Pâques. Elle célèbre les événements des derniers jours de Jésus : sa Passion, sa Mort et sa Résurrection. Isabelle Bertrand-Legros,  nous explique chaque étape de cette montée vers Pâques…

Le dimanche des Rameaux et de la Passion annonce l’abaissement du Christ en vue de sa victoire sur la mort. Le Christ Seigneur entre à Jérusalem pour accomplir son Mystère pascal. Par son entrée triomphale, monté sur un âne, Jésus accomplit la prophétie de Zacharie, qui sera lue le XIVème dimanche du Temps ordinaire (dimanche 9 juillet) : « Pousse des cris, fille de Jérusalem ! Voici ton roi qui vient vers toi : il est juste et victorieux, pauvre et monté sur un âne, un ânon, le petit d’une ânesse ».

Le mardi, la messe chrismale est un évènement diocésain : elle rassemble l’Église d’Amiens autour de son évêque, les prêtres y renouvellent leur promesse de fidélité aux engagements de leur ordination, l’évêque y bénit les huiles des malades et des catéchumènes et y consacre le saint chrême.

Le Jeudi saint, la messe fait mémoire de la Cène du Seigneur, commémore l’institution de l’Eucharistie et l’institution du sacerdoce. Le rite du lavement des pieds fait mémoire, rend présent le Christ qui indique encore aujourd’hui l’attitude de service que chacun doit avoir vis-à-vis des autres. Après la communion, l’autel est « dépouillé » (la nappe est repliée, la croix est retirée), le Saint-Sacrement est transféré au tabernacle en procession, les fidèles sont invités à un temps d’adoration, un temps de veille et de prière.

Le Vendredi saint est un jour de pénitence et de deuil. En fin d’après-midi, on célèbre la Passion du Seigneur, célébration de l’amour du Christ pour son père et pour nous. La célébration a la structure de la messe avec trois lectures et une prière universelle développée ; en lieu et place de la liturgie eucharistique la Croix est présentée et vénérée ; les rites de communion sont mis en œuvre avec le Saint Sacrement conservé au tabernacle.

Le chemin de Croix est le parcours des quatorze étapes qui ont conduit Jésus de sa condamnation à mort jusqu’à sa Mort sur la Croix et à sa mise au tombeau. Cette évocation de la Passion se conclut par l’attente, pleine de foi et d’espérance, de la Résurrection. Proposé le Vendredi saint, le chemin de croix ne se substitue en aucun cas à la célébration de la Passion du Seigneur évoquée plus haut. .

Le Samedi saint est un jour de recueillement. L’Eucharistie n’est pas célébrée, l’autel reste nu jusqu’à la liturgie de la Veillée pascale, attente nocturne de la résurrection.

La Veillée pascale se célèbre entièrement de nuit, la messe de la Veillée est la messe du dimanche de Pâques. Les fidèles se rassemblent autour du feu pascal hors de l’église auquel sera allumé le cierge pascal, puis entrent dans l’église en procession.

Dans ce passage de l’obscurité de la nuit à la lumière du cierge pascal, l’Église est en marche derrière le Christ, lumière et vie. Est ensuite proclamé l’Exultet, grand poème qui annonce la Pâque et en développe le mystère en le situant dans l’ensemble de l’histoire du salut. La liturgie de la Parole propose neuf lectures, invitation à relire l’histoire du salut à la lumière du Cierge pascal.

La liturgie baptismale fait le lien entre la Pâque du Christ et la nôtre dans le sacrement du baptême. C’est la raison pour laquelle les baptêmes d’adultes sont célébrés à la Veillée pascale. La liturgie eucharistique est le point culminant de la Veillée, rencontre avec le vainqueur de la mort. La célébration se conclut par un envoi à témoigner de la joie pascale : « Au cœur de toutes nos nuits, la Lumière s’est levée : Christ est ressuscité ! Soyons témoins de son amour et de sa joie ; portons sa paix à tous les hommes, oui ; Christ est ressuscité, et il nous envoie l’annoncer ».

 

Article réalisé par
Isabelle BERTRAND LEGROS
Responsable de la Pastorale Sacramentelle et Liturgique
Maison diocésaine St-François de Sales
384, rue St-Fuscien – Amiens
03.22.71.46.17
pastorale-liturgique@diocese-amiens.com